fbpx

Prenez du recul et…avancez

Vous savez par expérience qu’il ne faut jamais rester seul face à un problème. En effet, une fois à l’arrêt sur un projet, une problématique on tourne rapidement en rond, on perd du temps et bien souvent on prend par défaut des décisions que l’on regrette par la suite.

  • Premier réflexe : ne pas rester seul avec son problème et en parler à un collègue, un ami. Cela fonctionne à 2 conditions : que l’interlocuteur sache écouter de manière neutre et bienveillante, qu’il ait un bon conseil à donner sur le sujet sur lequel vous le sollicitez. Vous aurez alors un autre point de vue, ce n’est déjà pas mal mais rarement totalement satisfaisant surtout si le sujet qui vous préoccupe est complexe et …si le collègue ou l’ami en question n’a pas une sérieuse formation de coach !
  • Second réflexe : en parler à l’occasion d’une réunion. Profiter des conseils de ses collègues est une bonne idée. Problème : la plupart du temps chacun donne sa propre vision du problème et la ou les solutions qui lui conviendraient s’il avait à gérer la situation à votre place...ce qui n’est pas le cas ! On ressort en général de ces réunions avec souvent plus de questions que de réponses et surtout des reproches et/ou des remarques culpabilisantes (tu n’aurais pas du faire comme cela ! moi à ta place je n’aurais pas fait ça !)

Alors que faire ? Et si vous vous veniez nous rendre visite dans nos ateliers ‘’prenez du recul et … avancez’’ pour débloquer des situations au point mort et surtout profiter réellement du soutien que peuvent vous apporter vos collègues !

Notre approche est largement inspirée des techniques de codéveloppement créées par Adrien Payette et Claude Champagne. En effet, elle consiste à baliser les échanges entre une personne ‘’en difficulté’’ (le client) et le reste du groupe (les conseillers) et que l’atelier pour être animé de manière efficace et bienveillante est sous la responsabilité d’un coach (modérateur). En respectant bien évidemment l’esprit de ses créateurs nous avons apporté de légères modifications au processus initial pour être en mesure de permettre au ‘’client’’ de l’atelier de se remettre en mouvement au bout de 30 minutes seulement. Nous utilisons d’ailleurs cet atelier dans la plupart de nos formations dès lors qu’un stagiaire exprime le souhait de partager avec le groupe un difficulté avérée ou potentielle qu’il perçoit sur le fait d’intégrer dans sa pratique professionnelle  le ou les conseils qu’il souhaite mettre en oeuvre.

Alors : prêt à prendre du recul et avancer ?

Vous voulez en savoir plus et avoir une présentation personnalisée ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.