fbpx

Saga : reconnaître et apprivoiser ses émotions LA HONTE

 

Je n’ai pas assuré ! Je devais remettre mon article hier ! A cause de moi mon associée va devoir revoir toute son organisation pour la semaine prochaine. C’est dit : j’ai honte !

Nous ressentons cette sensation désagréable lorsque nous mettons en difficulté un tiers pour n’avoir pas respecté nos engagements.  Nous constatons alors les conséquences pour ceux qui nous entourent de notre manque (au choix) de régularité, de persévérance, de maîtrise de la situation. Pour ce dernier article de notre saga, plongeons-nous dans les affres de la honte.

Et si cette émotion était potentiellement votre alliée ? Et si vous pouviez l’apprivoiser ? En effet, comme toutes les émotions désagréables, celle-ci vous avertit qu’une situation mérite toute votre attention. En se manifestant, la honte vous pousse à réaliser une autocritique concernant les engagements explicites ou implicites que vous aviez pris pour ’’l’autre’’. Cette remise en question vous incite à reconsidérer un acte que vous jugez indigne de vous et d’assumer vos responsabilités afin d’engager les actions correctives qui s’imposent.

Prenez quelques instants pour écouter Boris Cyrulnik parler de la honte :

 

Honte ?

La honte se manifeste lorsque nous ne nous sentons plus digne de la confiance que ‘’l’autre’’ a placé en nous et que nous avons déçu. On focalise sur nos manquements ou nos erreurs et sur les difficultés que rencontrent ceux qui comptaient sur nous. Ce sentiment sera d’autant plus fort que nous aspirions à maîtriser la situation.

honte

Si vous laissez cette émotion s’installer, prendre les commandes vous risquez de générer un stress dommageable. Or, vous savez que ruminer vos pensées ne vous aidera pas à aller mieux. Alors que faire ?

Avant toute chose : ‘’regardez’’ l’émotion pour l’exploiter positivement

Validez cette émotion. Ecoutez ce qu’elle a à vous dire. Analysez les pensées qu’elle génère. Interrogez-vous sur ce qui vous manque. Il est très probable que vous aimiez que l’on reconnaisse en vous une personne altruiste et fiable (2 belles qualités !) et que la gestion que vous avez eue de la situation écorne cette image. En effet, ce sont nos besoins frustrés qui sont à l’origine de nos émotions désagréables.

« pourquoi suis-je en train de ressentir de la honte ? », « qu’ai-je mal fait ou négligé ? », « quelle promesse ai-je trahi ? », « que va-t-on me reprocher ? », « en quoi serait-ce justifié ? », …

Faites le point sur la situation en question. Quel(s) engagement(s) n’avez-vous pas respecté ? Quels obstacles avez-vous rencontré ? Sur quoi portaient vos responsabilités ? Qu’est-ce qui ne dépendait pas de vous dans la situation ?  Si c’était à refaire comment vous y prendriez-vous ? Pourquoi ?  Pour vous motiver à engager ce type d’introspection je vous invite à méditer cette phrase de Confucius : “Le sage a honte de ses défauts, mais n'a pas honte de s'en corriger.”

Ceci fait, vous pourrez partager votre travail d’introspection avec ‘’l’autre’’ en question. En agissant ainsi vous exploiterez positivement cette émotion désagréable. Vous pourrez demander pardon à celui ou celle qui comptait sur vous de l’avoir déçu, proposer de réparer vos erreurs en vous exprimant de manière sincère et affirmée. Vous aurez géré cette émotion en vous appuyant sur sa force qui tout à l’heure encore vous donnait envie de vous cacher, de fuir vos responsabilités.

Ça y est, vous avez ‘’amorti’’ cette émotion désagréable et vous l’avez exploitée positivement : bravo ! Cela vous a permis de gérer la situation ‘’difficile’’ à l’origine de votre réaction émotionnelle.

Et si vous alliez plus loin ? Et si maintenant vous décidiez de rebondir vers une émotion agréable ?  C’est possible (puisque vous l’avez décidé) et en plus, la bonne nouvelle c’est que vous avez au moins les deux options suivantes qui s’offrent à vous !

 

1ère option : choisissez de voir le verre à moitié plein ! 

Vous pouvez aussi décider de voir les choses différemment. Regardez ce que votre erreur (même si la situation présente des aspects négatifs indiscutables) a au final apporté de positif à l’autre et à votre relation ! Qu’a-t-il gagné grâce à vous : Un collègue, un ami qui met son égo de côté pour reconnaitre sans se défausser son défaut de fiabilité et qui assume ses responsabilités et les reproches qui lui sont faits ? Est-ce que finalement cette épreuve n’a pas renforcé votre relation ?  Peut-on réellement avoir confiance en quelqu’un tant qu’il ne nous a pas montré sa capacité à assumer et réparer ses erreurs ? Prenez le temps de ce questionnement. Vous avez passé assez de temps à regarder le verre à moitié vide. Il est temps de le voir maintenant à moitié plein vous ne croyez pas ?

Ce faisant, il se pourrait bien que vous ressentiez maintenant cette émotion ô combien agréable qu’est l’humilité ! Ce ressenti qui surgit lorsque nous nous identifions à ‘’l’autre’’ en mettant notre égo en arrière-plan pour mettre notre énergie à son service pour le soutenir ou le valoriser.

2ème option : renversez !

Vous pouvez choisir de renverser*, c’est-à-dire de considérer non plus ce que l’autre a perdu mais ce que vous avez gagné dans la situation. Qu’avez-vous retiré de bon de vos erreurs et de la manière dont vous avez géré positivement votre sentiment de honte ? Qu’avez-vous appris sur vous ? En quoi êtes-vous une meilleure personne maintenant ? Vous pourrez remercier cette épreuve qui vous a permis d’affronter courageusement une sensation déstabilisante et finalement … qui vous a fait grandir.

« A vaincre sans périls, on triomphe sans gloire » P. Corneille

Accueillez maintenant l’émotion agréable qui arrive et sentez monter en vous le sentiment de fierté ? Cette émotion agréable qui surgit lorsque nous résistons et surmontons les situations difficiles que nous réserve la vie.

Comment vous sentirez-vous maintenant si cette émotion désagréable qu’est la honte vient frapper à votre porte ? Si vous avez le sentiment que la lecture de cet article vous a donné des clés pour mieux la vivre alors nous sommes ravis !  Si vous avez envie de le partager avec votre entourage : écoutez-vous ! Vous nous ferez plaisir et vous aiderez à faire connaître notre méthode au plus grand nombre.

Merci de d’avoir suivi cette saga sur la gestion des émotions désagréables. Si vous souhaitez lire ou relire la saga complète abonnez-vous sur notre site et vous recevrez gratuitement notre ebook « reconnaitre et apprivoiser ses émotions désagréables » dès sa sortie courant mars 2018 !

* Renverser : terme utilisé dans la théorie du renversement de Michael Apter pour décrire un renversement psychologique, un changement radical de regard sur une situation en passant d’un état mental à son état mental opposé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.